Comment ABC développe ses produits

23/09/2020
Comment ABC développe ses produits

Comme toute entreprise agroalimentaire, ABC se doit d’innover et d’inventer régulièrement de nouveaux produits, afin de développer son activité et satisfaire l’ensemble de ses clients, dans un contexte toujours plus concurrentiel. Nos clients ont soif de nouveauté, et bien que les produits de charcuterie soient plutôt traditionnels, savoir varier les saveurs et les formats tout en réduisant le sel et les additifs sont autant de pistes de développement incontournables. 

 

 

Les demandes de développement de produits peuvent émaner des clients, de la direction, des services commerce et marketing, ou encore d’une initiative interne. Quelle que soit la source de la demande, le processus de développement sera sensiblement le même. Mais pour un résultat pouvant être aux antipodes : un jambon peut être cuit ou cru, découenné ou non, à l’os, à la coupe ou même en barre. Et ce n’est qu’un exemple du champ des possibles au rayon charcuterie.

 

 

De la faisabilité au lancement du produit

 

 

L’équipe en charge du développement produit commencera par étudier la faisabilité réglementaire et industrielle :  liste des ingrédients autorisés, process à appliquer, volumes mini et maxi, matériels, investissements éventuels à prévoir. Cette mission incombe aux services de production et de planification, ainsi qu’au service qualité, très souvent sollicité. Il est indispensable de vérifier la viabilité du projet avant de se lancer.

 

 

Une fois ces points validés, le service R&D prend la relève et élabore la recette : choix des ingrédients, mélange des saveurs, essais et dégustations, packaging… Selon la complexité technique du produit, des dizaines d’essais sont parfois nécessaires avant d’atteindre le Graal ! 
Une fois la recette au point, notre équipe envoie les échantillons aux demandeurs, pendant qu’en parallèle, un chiffrage précis est établi. Ainsi le service R&D fournit au service de contrôle de gestion un maximum d’éléments et informations pour calculer au plus juste le prix du produit fini : prix des ingrédients, prix des matières premières, main d’œuvre nécessaire pour réaliser chaque étape, type d’emballage. Si le client est séduit, accepte le prix proposé, et valide les échantillons, le produit est prêt pour un lancement. Sinon, retour à la case départ, la charcuterie c’est un art ! 

 

 

Réussir le lancement du produit

 

 

Nous devons également nous assurer de la bonne conservation du produit, c’est pourquoi nous procédons avant le lancement à une validation de la durée de vie du produit. Des analyses bactériologiques et organoleptiques sont réalisées après un vieillissement contrôlé, ainsi nous jugeons de la salubrité du produit à l’issue de ce vieillissement : on ne badine pas avec la conservation de nos produits, des précautions particulières avec la charcuterie notamment le jambon, quelle que soit sa préparation finale.

 

 

Une fois le produit validé, on met en place la création du produit à tous niveaux dans l’entreprise : création du code article dans notre ERP, création des ingrédients et emballages associés. S’en suit l’intégration du nouveau produit dans les plans de contrôle du service qualité, ainsi que dans toutes les instructions de travail. Puis intégration dans les programmes de fabrication, élaboration et mise en place du plan de communication et formation du personnel sur ce démarrage produit. Et pour finir, un accompagnement des premières fabrications est assuré sur le terrain, surtout si le process comporte des étapes délicates ou nouvelles. Un bon jambon, ça se mérite !

 

 

Le travail du service R&D ne s’arrête qu’une fois les équipes de production prêtes à fabriquer le produit de bout en bout ! 

Do you have any questions ?

Our team is available to answer them !

Contact us